1970 – Jacques Dessange coiffe à l’occasion d’une représentation devant des dizaines de coiffeurs © DR

À Paris, le salon rencontre un succès fou, et déjà certains coiffeurs émettent le souhait d’apposer le nom de Jacques Dessange sur la devanture de leur salon. Ce fut notamment le cas à Saint-Tropez en 1955. Le salon ne fait que 15 m² mais rencontre un tel succès qu’il est parfois nécessaire d’installer des clientes à l’extérieur, sur le trottoir ! À cette époque, Jacques Dessange craint toutefois de multiplier les salons sous son nom de peur de perdre en qualité.

La renommée de Jacques Dessange prend de l’ampleur et le succès de son salon avenue Franklin D. Roosevelt est considérable. Ses meilleurs collaborateurs se sont à leur tour créé une clientèle fidèle et certains ressentent le besoin de voler de leurs propres ailes. Aussi, lorsque ces derniers cherchent à ouvrir leur propre établissement, Jacques Dessange se rend rapidement compte qu’il doit leur proposer quelque chose afin de ne pas les laisser devenir des concurrents. Il décide alors de les soutenir financièrement pour ouvrir leur salon sous son nom à lui. Il procèdera de la sorte pendant de nombreuses années avec Gin, Maurice Daumann, Jeanne Dereux… commençant ainsi à étendre le nombre de salons Jacques Dessange.

Dans les années 60, Jacques Dessange tombe malade et est sommé d’arrêter de travailler autant. Il doit faire attention à lui. De retour au salon, après une cure de repos, il se rend compte que l’activité a continué sans lui, ses clientes ont pris de nouvelles habitudes et il ne se sent plus autant indispensable. Sur les conseils de ses proches, il décide d’envisager l’avenir différemment et le coiffeur star laisse ainsi sa place à l’homme d’affaires.

C’est à cette periode qu’il crée les premiers shows Prestige et Création, ces événements pendant lesquels les professionnels de la coiffure viennent découvrir des techniques de coupe et de coiffage rapides et efficaces. Ils ont d’abord lieu dans les grands hôtels parisiens dans les années 60, quand les shows ressemblent plus à des défilés, puis au Cirque d’Hiver dans les années 80 pour accueillir un public de plus en plus nombreux.

Anecdote : La célébrité de Jacques Dessange et l’engouement qu’il suscite sont tels que les premiers shows sont présentés par Michel Drucker et Sacha Distel !

Aujourd’hui : Jacques Dessange crée sans le savoir ce qui deviendra un rendez-vous immanquable dans la profession et une véritable institution. 60 ans après, ces shows font encore partie de l’ADN de la marque, et permettent chaque année aux experts DESSANGE de mettre en scène coupes et coiffures de manière créative et spectaculaire devant des centaines de spectateur.

De nombreux coiffeurs viennent de la France entière assister aux shows Prestige et Création. À la suite de l’un d’entre eux, Michel Cauvin, alors propriétaire d’un salon de coiffure au Havre, prend contact avec Jacques Dessange afin de pouvoir utiliser son nom et sa notoriété en région en échange d’une redevance annuelle. En 1979, devant l’affluence de ce genre de demandes, Jacques Dessange décide de mettre en place des contrats de franchise. De nombreux professionnels utilisent alors l’enseigne Jacques Dessange sur les devantures de leurs salons. C’est une véritable valeur ajoutée pour les coiffeurs qui profitent de la notoriété de Jacques Dessange et bénéficient d’un accompagnement technique leur donnant l’occasion de compléter leur savoir-faire.

Véritable précurseur, Jacques Dessange sait qu’en déployant le modèle de la franchise dans le milieu de la coiffure, il doit apporter un service toujours plus qualitatif à ses franchisés. Pour cela, il s’entoure de spécialistes : Michel Cauvin, Bruno Pittini, ou encore Daniel Conte le rejoignent successivement et seront des acteurs précieux dans la montée en puissance de l’enseigne Jacques Dessange.

Chapitre Précédent  – Chapitre suivant >